Menu

Mot du président

Stéphane Ouegnin
Stéphane Ouegnin

Avec ses 18 printemps révolus, la Fédération Ivoirienne d’Équitation (FIE) a atteint l’âge de la «Majorité».

Aussi, notre souci permanent, depuis notre élection, est de promouvoir l’art équestre sur ces terres ivoiriennes et africaines, avec pour principal objectif l’atteinte des standards internationaux de la Fédération Équestre Internationale (FEI). Nous avons ainsi placé notre mandat sous le sceau du développement des infrastructures, de la formation et du partenariat avec des fédérations sœurs.

Depuis les précédentes organisations réussies des différents événements équestres, et vu le nombre croissant de clubs (22) et de licenciés (500) enregistrés en Côte d’Ivoire, nous avons pu constater un réel engouement des populations pour le monde extraordinaire du cheval. Autant d’acquis qui nous confortent dans notre vision d’expansion.

Le talent des athlètes ivoiriens a été reconnu lors de récentes compétitions (Lubumbashi et Lamotte-Beuvron). Fort de cela, nous nous engageons à les soutenir et nous nous attelons à leur procurer un environnement optimal, susceptible de leur permettre de décupler leur potentiel et hisser haut l’étendard équestre éburnéen.

L’assurance d’un rayonnement de notre fédération sur l’échiquier régional et international passe, nous en sommes convaincus, par une implication forte de chacun des acteurs locaux, mais surtout par une meilleure promotion de ce sport auprès des masses.

En misant sur une nouvelle politique d’ouverture, la Fédération Ivoirienne d’Équitation (FIE) aborde donc l’avenir de la plus belle des manières.

C’est dans cette optique que la Fédération Ivoirienne d’Équitation (FIE) entrevoit l’organisation prochaine du Premier Salon du Cheval de Côte d’Ivoire.

Vive le Cheval,

Vive l’Équitation,

Vive la Côte d’Ivoire !